Il y a toi



Y'a des fidèles, y'a des jaloux
Des infidèles et puis des fous
Y'a des rebelles, des assassins
Des machiavels et des gens biens

Y'a des je t'aime, un point c'est tout
Des j'te déteste qui m'collent au cou
Y'a des silences qui se prolongent
Des cris d'absence qui cognent, qui rongent

Et puis, il y a toi
Qui m'a quittée hier
Pour une autre lumière
Et moi, je reste là
Avec toutes mes prières
Que je traîne comme la misère

Y'a des artistes, y'a des passants
Des sans souci, des impatients
Y'a des complices, des ennemis
Y'a des supplices et des sursis

Y'a des vents d'ouest, y'a des volcans
Des rêves qui passent, qui passent doucement
Y'a des jours noirs et des nuits blanches
Y'a des victoires comme des revanches

Et puis, il y a toi
Qui m'a quittée hier
Pour une autre lumière
Et moi, je reste là
Avec toutes mes prières
Que je traîne comme la misère







Captcha
Widget