Oh! La la! L'amour!


Oui, c'est vrai, je rêve des nuits de folies,
Des jours qui se lèvent sur un paradis,
Des moments d'ivresse
Et puis des caresses
Qui souvent nous laissent le c?ur ébloui.
Oui, c'est vrai, je rêve des fruits défendus
Et des filles d'Eve comme on n'en fait plus.
Le chant des sirènes
Bien souvent m'entraîne
Vers ces mers lointaines de Polynésie.

Oh! La la! L'amour! Au coeur du Pacifique,
Dans le lagon bleu d'une île au grand soleil,
Sur le sable chaud bercé par des musiques...
Croyez moi; c'est presque le septième ciel.

Oh! La la! L'amour à l'ombre de la plage,
Sous les grands palmiers avec à mes côtés;
Quelques vahinées vêtues d'un coquillage
Qui me font goûter tous les fruits du péché.

Oui, c'est vrai, je rêve des fruits défendus
Et des filles d'Eve comme on n'en fait plus.
Le chant des sirènes
Bien souvent m'entraîne
Vers ces mers lointaines de Polynésie.

Oh! La la! L'amour! Au coeur du Pacifique,
Dans le lagon bleu d'une île au grand soleil,
Sur le sable chaud bercé par des musiques...
Croyezmoi; c'est presque le septième ciel.

Oh! La la! L'amour à l'ombre de la plage,
Sous les grands palmiers avec à mes côtés;
Quelques vahinées vêtues d'un coquillage
Qui me font goûter tous les fruits du péché







Captcha
Widget